Romie Esteves
Romie Esteves

Mezzo-Soprano

press to zoom
Romie Esteves
Romie Esteves

Mezzo-Soprano

press to zoom
Romie Esteves
Romie Esteves

Mezzo-Soprano

press to zoom
Romie Esteves
Romie Esteves

Mezzo-Soprano

press to zoom
1/3

Répertoire

 

BELLINI-Capuleti e I Montecchi-Romeo

BERLIOZ-Béatrice et Bénédict-Béatrice

BIZET-Carmen-Carmen

GLUCK-Orphée et Eurydice-Orphée

KORNGOLD-Die tote Stadt-Lucienne

MASSENET-Werther-Charlotte

MOZART-Cosi fan tutte-Dorabella

MOZART-Die Zauberflöte-Seconde dame

MOZART-Nozze di Figaro-Cherubino

MOZART-Don Giovanni-Donna Elvira

OFFENBACH-La Princesse de Trébizonde-Régina

OFFENBACH-La Périchole-La Périchole

OFFENBACH-Fantasio-Fantasio

RAVEL-L'Heure Espagnole-Concepcion

PURCELL-Dido and Aenas-Dido

ROSSINI-Cenerentola-Angelina

ROSSINI-Il Barbiere di Siviglia-Rosina

Prochainement

Page en Construction




 

Biographie

 

Diplômée d'une licence de musicologie à l'université de Michel de Montaigne de Bordeaux, Romie Estèves a étudié le chant lyrique et la danse contemporaine au conservatoire de Bordeaux. En 2010 elle remporte le 1er prix du concours international de chant lyrique de Bordeaux Médoc.

Elle débute sur scène dans le rôle-titre de Lisa, création du compositeur et metteur en scène Camille Rocailleux, puis elle aborde le rôle de Dorabella (Cosi fan Tutte) avec la compagnie Opéra Bastide- Bordeaux, ainsi que celui de Carmen avec la même compagnie, puis le Festival Opéra en plein air sous la direction de Yannis Pouspourikas.

Romie Esteves interprète le répertoire mozartiens, notamment Dorabella (Così fan tutte) et Cherubino (Nozze di Figaro), celui de l’opéra français tels les rôles de Charlotte (Werther), Béatrice (Béatrice et Bénédict), Concepciòn (l’Heure Espagnole), Orphée (Orphée et Eurydice) ou encore de la grande Opérette Régina (La Princesse de Trébizonde) à l’Opéra de Saint-Etienne et à Limoges, Fantasio, La Muse (Les Contes d’Hoffmann), le rôle-titre de La Périchole. Elle aborde également l’Opéra Baroque Dido (Dido and Aeneas), Sesto (Giulio Cesare), ainsi que le bel canto italien avec les rôles de Romeo (I Capuleti e i Montecchi), Rosina (Il Barbiere di Siviglia) au Grand Théâtre de Tours et à Maastricht, et celui d’Angelina (Cenerentola).

Elle travaille avec des chefs tels que Laurent Campellone, Yannis Pouspourikas, Vincent de Kort, Didier Puntos, David Reiland, Paolo Arrivabeni, Enrico Delamboye, Karel Deseure et Nicolas Krüger et sous la direction de François de Carpentries, Gilles Bouillon, Eric Vigié, Benjamin Prins et Waut Koeken...

Plus récemment, elle interprète le rôle de Suzy (La Rondine) au Capitole de Toulouse, Lucienne (Die Tote Stadt) à l’Opéra de Limoges, le rôle-titre de Fantasio et celui de Concepcion (L’Heure Espagnole) à Maastricht avec la Compagnie Zuid Opera, des extraits de La Finta Giardiniera sous la direction de Laurence Equilbey à l'Opéra National de Bordeaux, à Reims, puis à l’Abbaye aux Dames et Elvira dans une adaptation pour jeune public de Don Giovanni à l’Opéra de Bordeaux.

Romie Esteves dirige la compagnie « La Marginaire » et tourne depuis 2018 Vous qui savez ce qu’est l’Amour, spectacle très remarqué et salué par la critique, qu’elle a écrit et qu’elle interprète seule en scène dans de nombreux Théâtres (Opéra de Limoges, Saint-Etienne, Vichy Théâtre de l’Athénée à Paris...) Récemment, elle crée un nouvel opus, Le Cabaret du Faune, autour de la musique de Debussy, qu’elle co-écrit avec le chef et pianiste Nicolas Krüger. Mis en scène par Stéphane Vérité, cette production sera jouée à l’opéra de Dijon en mai 2023. Enfin, sa création HARU, Opéra de chambre pour une chanteuse et cinq instrumentistes, sur une composition de Camille Rocailleux et un livret du poète Joël Bastard, dans une mise en scène de Jean-Yves Ruf verra le jour en 2023/24.

Très attachée à la démocratisation de l’art lyrique et à la recherche de nouvelles formes, elle crée et dirige le festival lyrique Libre Cour en 2020.